C’est quoi l’amour pour toi, jusqu’où va l’amour ?

C’est quoi l’amour pour toi et, jusqu’où va l’amour, jusqu’où peut-il aller ? Sans doute partout, il est sans limite, vous direz-vous à raison. L’amour est partout ! Ou nulle part, selon les croyances de chacun. Mais encore ! Plus précisément, avec un exemple concret, hmm ?  C’est ce que je vous invite à découvrir avec l’auteur du livre Jusqu’où va l’amour… 

c'est quoi l'amour pour toi

Jusqu’où va l’amour est un roman d’amour de Jack-Laurent Amar, un roman mêlant intimement toutes les forces du vivant, toutes les quêtes des êtres humains.

Présentation de l’auteur :

c'est quoi l'amour pour toi

Jack-Laurent Amar

Jack-Laurent Amar est né en France, à Draguignan, dans le Var, le 4 juin 1969. Marié, père de deux enfants, il vit dans le Périgord depuis 2011 et est surveillant dans un centre de détention de la région. Jack-Laurent Amar joue également du piano depuis l’âge de 9 ans. Il est donc auteur, compositeur, interprète et arrangeur, la musique et l’écriture (le plus souvent des polars) sont ses grandes passions.

.

Résumé :

A 12 ans, Tom est un petit garçon espiègle et plein de vie. Il découvre qu’il est capable d’influencer l’univers, afin que tous ses vœux soient exaucés.
Élevé seul par sa mère à qui il voue un amour inconditionnel, il décide de faire de leur vie un véritable conte de fées. Pourtant, très vite, il réalise que tout ne se passe pas exactement comme prévu…
Et s’il existait un prix à payer à son incroyable don, une ligne d’horizon qui répondrait à la question : Jusqu’où va l’amour ?

Extraits :

La cicatrice de souvenirs

Fabrine haïssait même le parfum de son père, parce que la mémoire olfactive était de loin la plus tenace et que si le visage ou le timbre d’une voix s’effaçait avec le temps, les odeurs, elles, subsistaient comme une cicatrice de souvenirs.

Les cogitations d’un enfant de 12 ans

C’est exactement ce que j’ai du mal à comprendre dans notre pays, maman. Puisqu’on dit qu’il y a un paradis, une vie géniale après la mort, alors pourquoi on est triste quand ceux qu’on aime s’en vont ?

Fabrine hésita et répondit dans un murmure :

– Parce qu’on ne les verra plus et que…

– Ça c’est des bêtises, trancha-t-il en remuant la tête. Moi, si un ange gardien venait me dire qu’une personne que j’aime va partir en Italie ou une autre ville et que là-bas, elle ne souffrira plus de sa maladie, qu’elle n’aura plus mal et qu’elle goûtera à une vie de rêve, si l’ange ajoutait  que la seule condition à ce paradis, c’est de ne plus voir cette personne pendant très longtemps et bien je signerais de suite et même… je signerais avec le sourire.

-Ce n’est pas vraiment pareil, reprit Fabrine, peu convaincue par l’écho de sa voix.

– Si, c’est exactement pareil, maman. La vérité, c’est que dans notre pays, on est des hypocrites  de la croyance. On fait semblant, tant que tout va bien, tant que ça nous arrange, tant que ça ne nous concerne pas, pour avoir bonne conscience, alors qu’en Amérique Australe, ils  sont persuadés qu’il existe vraiment un ailleurs, un paradis. Alors eux, ils ne sont pas tristes.

Approche totalement subjective de ce roman d’amour

C’est Jack-Laurent Amar qui m’a contacté pour me proposer de faire un service de presse pour son livre Jusqu’où va l’amour. Après avoir lu la présentation de son livre et après m’être un peu renseigné sur son auteur, je me suis dit que ce serait certainement très intéressant de voir comment un auteur habitué aux romans policiers et aux thrillers, allait s’en sortir avec un roman d’amour… Mais ! Ce que je ne savais pas alors, c’est que même dans son premier ouvrage, il y avait un mélange entre polar et roman d’amour. D’ailleurs ses lecteurs ont appelé ça un Polance, c’est dire !

Je remercie donc Jack-Laurent Amar pour sa demande de SP et pour sa confiance.

Je le dis à chaque nouvel auteur qui m’offre la possibilité de lire son ouvrage et d’en faire un SP en échange, mais oui, il me semble important de le préciser encore et encore, car ça me touche toujours beaucoup.

C’est quoi l’amour pour toi ?

Des sourires, des rires, des larmes, le cœur qui se serre, noué qu’il est par l’émotion et puis… Un élan sublime qui transporte sur les hautes sphères du bien-être, de la béatitude.

Du coup, comment est-ce possible ? En découvrant un être magnifique comme on en rencontre rarement ? Ou alors… C’est juste parce que nous n’y prêtons pas suffisamment attention ? Parce que nous ne savons pas voir ce qui se cache derrière les uns et les autres, derrière des visages inconnus ?

Un amour d’enfant qui nous fait découvrir l’amour

Tom, 12 ans, alias Skippy (à l’image d’un certain kangourou bondissant partout dans une ancienne série télévisée, le nom parlera tout de suite à ceux qui ont connu la série, les autres passeront à côté) ou Skip pour ses proches, est un gamin avec qui, étant enfant, je n’aurai jamais pu m’entendre.

Bien trop espiègle pour moi (au même âge), faisant les pires bêtises de la terre (c’est pas bien, bah oui, j’étais tellement sous la coupe parentale que bon…), ne tenant jamais en place. Un gosse quoi ! Ou alors un gamin avec qui j’aurai été tout le temps, genre mon meilleur ami garçon. C’est tout l’un ou tout l’autre, pas de demi-mesure. Rien n’est jamais dans les demi-teintes, avec Skip.

Un gamin qui à l’âge adulte me fait littéralement fondre. Un enfant que j’aurai eu beaucoup de mal à supporter au quotidien, en tant que mère, et que j’aurai aimé tout autant (bah, pas de demi-mesure je vous ai dit !)). Un trublion que la grand-mère que je suis devenue s’éclaterait à voir faire et à raconter ses péripéties.

Bref, un amour de gamin. Un qui nous mène par le bout du nez, ou pas, c’est selon les jours. Un enfant avec toute l’énergie de la vie en lui. Un personnage central qui arrive à faire de nous, ce qu’il veut, ou presque.

C’est quoi l’amour pour toi ? C’est aimer sans recherche de retour. C’est aimer tout court. Tout court.

Un mélange de réel, d’un peu trop tiré par les cheveux et de spiritualité

Le réel

Des conflits de génération (père – fille), des non-dits, des maladies, des accidents. Mais aussi de l’amitié, la vie, l’amour, la mort, le rêve, l’angoisse. Et encore, l’espérance, le jeu, les cachotteries, la complicité, la colère, la haine, l’argent, le pouvoir. Enfin, la recherche du bonheur, la quête de soi au milieu des aléas de l’existence, la recherche de la connaissance (maladies, histoires familiales, transcendance), etc. Tout y passe, il y a tout cela à la fois et bien plus encore dans ce livre de Jack-Laurent Amar.

Les personnages sont bien campés. J’ai eu mes préférés, mes chouchous, et ce même si au cours de la lecture j’ai basculé d’un point à un autre au niveau de certains, entre autre le grand-père…

L’un peu trop tiré par les cheveux

Là où j’ai tiqué, c’est au niveau du grand-père. L’élément qui arrive, selon moi, un peu comme un cheveu sur la soupe, mais pas au début ! Non. C’est au fur et à mesure du développement de l’histoire… Trop stéréotypé pour moi. Trop peu dans le réel ? Peut-être… Ou peut-être aussi trop peu dans le mien, de réel. Ça aussi c’est possible. Ce qui fait qu’il passe difficilement. Pour moi il est bien plus irréel que ce fameux don de Skip, ce don qui le porte et embarque ses proches avec lui, et nous avec.

Mais bon, il s’agit d’un roman avec un côté conte de fée ! Alors tout est permis.

La spiritualité

La puissance de l’esprit sur l’univers (un thème majeur en développement personnel), un vaste programme qui déclenche la prise de conscience d’un enfant de 12 ans devant une émission de télévision. Une ouverture sur le plus grand que nous et qui, pris au pied de la lettre, va transcender toute une famille et tous les amis de Skip. Il y a du magique, du merveilleux et du tellement réel là-dedans, que chaque lecteur peut y trouver son compte, peut y trouver matière à réflexion.

Chacun peut y prendre ce qui lui convient, y faire sa sauce personnelle. L’auteur, lui, privilégie l’approche scientifique et dite réaliste, rationnelle. Personnellement j’y fais une toute autre approche

Un amour de livre, un livre d’amour

Je n’avais pas été touchée comme ça depuis longtemps. J’ai chialé. Toutes les larmes de mon corps y sont passées ! J’ai été secouée. J’ai ronchonné. J’ai éclaté de rire. Bref, ce livre est une petite perle d’amour dans un océan de sensations.

Ici, c’est tout l’art et la manière de tirer le lecteur et les personnages du livre vers le haut. Quoiqu’il leur arrive, quoiqu’il se passe, personne ne reste enlisé dans les bas fonds, et ça, j’apprécie au plus haut point !

Merci encore, Jack-Laurent Amar, de m’avoir permis cette découverte. Du coup, bah oui, forcément, je vais me pencher sur votre tout premier ouvrage, sur votre polance…

Approche plus objective

Un roman qui se dévore

Un livre, une histoire qui se dévore de bout en bout. J’ai été émue, j’ai pleuré, râlé, bref, les émotions sont bien présentes tout le long de la lecture.

Une histoire qui tient en haleine

Le début peut sembler décalé. Il l’est en effet pour les besoins de la narration car il y a un réel décalage entre celui qui raconte et ce qui est raconté. Mais cela ne dure que le temps de dire ouf, et de se faire happer par les péripéties de la vie de Tom et de sa mère, de ses amis, de sa famille.

Au cours de ma lecture j’ai cru tenir le fil de l’histoire et paf ! Le fil fiche le camp et m’a envoyé ailleurs. Oui, parce que c’est comme dans la vie, nous ne maîtrisons pas tout. Il y a toujours des tenants et des aboutissants qui nous échappent.

C’est quoi l’amour pour toi ? Ici c’est une véritable onde de choc

Plus haut je disais que ce livre est un roman qui se dévore. Oui. A cela j’ajouterai que c’est aussi un roman qui nous dévore. C’est une histoire d’amour qui nous prend à bras le corps sans nous demander notre avis. Elle nous embarque. Pas moyen d’y échapper. Et pourquoi le faudrait-il ? Autant se laisser prendre et s’y perdre. Ailleurs, dans Parcours d’une vie, c’est ce que j’appelle ‘faire l’amour à la vie, c’est oser se perdre dedans‘.

Du coup, je vous invite vraiment à aller vous perdre dans ce livre de Jack-Laurent Amar, parce que la seule chose que vous aurez à y gagner, c’est une énorme vague d’amour prête à vous engloutir pour mieux vous emporter sur les hautes sphères du bien-être, du bonheur, de la joie de vivre.

Merci encore, Jack-Lanrent Amar.

c'est quoi l'amour pour toi

Pour lire ce roman, pour découvrir toute l’approche de jusqu’où va l’amour qui se trouve dans ce livre vu par Jack-Laurent Amar, pour l’avoir absolument dans ma bibliothèque ! Je clique ici : Jusqu’où va l’amour

Odile

  • 43
    Partages
  • 43
    Partages