Chroniques et avis

Liste des différents avis, critiques et chroniques parus à propos des livres d’Odile Jacquemet.

***

Un grand merci à toutes celles et à tous ceux qui ont pris le temps de laisser une appréciation, une critique, un avis !

Odile

***

Les chroniques et avis sur mon livre Parcours d’une vie

Babelio

Amazon

***

Sarah Bodin : “Depuis peu, je lis des recueils de nouvelles, je dois vous confier que c’est un challenge pour moi, je raffole des romans épais. Je ne suis pas habituée à lire de courts textes.

L’atelier d’écriture, auquel je participe, est d’une grande richesse, il m’apporte un éclairage nouveau sur ce genre particulier qu’est la nouvelle. Direct, court, peu de personnages, une chute pour clore le récit, toucher rapidement, faisant ressentir des émotions, des réactions à son lecteur.

La magie opère. Je me surprend à me freiner, me délectant des différents mots, sentant les émotions envahir mon être. De la passion au dégoût, les thèmes variés tels que l’inceste, l’amour, la famille que l’autrice explore avec émoi.

La singularité de celui ci. L’aphorisme. Définit selon le Larousse : “phrase, sentence qui résume en quelques mots une vérité fondamentale. (Exemple : Rien n’est beau que le vrai.)/Énoncé succinct d’une vérité banale. (Exemple : Pas de nouvelles, bonnes nouvelles.)”

Certaines d’entre elles raisonnent, me questionnent. Je ne cherche pas de lien entre chaque récit. Ils sont pris à un instant précis, comme une photo, gardienne d’un souvenir.

Merci Odile pour ces fragments de vie, de cette sensibilité.”

***

Aurore Faugeron : “Un livre très déstabilisant à son commencement, des pensées, de très courtes histoires, comme un recueil de maximes et proverbes. C’est très intriguant mais très intéressant.
Entre histoires mignonnes, tristes et d’autres plus coquines, ce court livre m’offre une petite pause délassante et originale.
L’auteur alterne entre bon sens, humour, tristesse, toute une palette des sentiments humains.

Pour moi ce n’est pas un recueil de nouvelles, mais plutôt un livre de pensées. De quelques lignes à quelques pages, l’auteur nous livre des réflexions, des sentiments, de petites histoires qui abordent tous les thèmes de la vie.
Certains de ces passages m’ont marqué, d’autres moins, et certains autres je ne les ai pas vraiment compris.
Mais cet ouvrage s’aborde dans son ensemble, et j’avoue que c’était une lecture plutôt agréable notamment grâce à une très belle plume.”

***

Aurélie Constant : « Un recueil de nouvelles percutant »

“Eh oui, j’ai encore craqué pour un recueil de nouvelles ! Celui-ci en contient 35, oui 35 mais très courtes. Certaines ne font pas plus d’une ligne. Et pourtant, en quelques mots l’auteure nous touche, nous interpelle, nous fait sourire, bref, elle ne nous laisse pas indifférent et nous pousse à la réflexion.
Des fragments de vie tout à fait classiques auxquels on peut aisément s’identifier, criants de vérité.
De nombreux thèmes sont abordés, l’amour, la maternité, la jalousie, le rejet et bien d’autres.

Armée de sa plume mordante, Odile Jacquemet s’amuse avec les mots, les rendant tour à tour drôles, légers, poétiques, frivoles, puis sarcastiques, forts, durs, voire crus.
Ce recueil je ne l’ai pas lu d’une traite, j’ai pris le temps de déguster chaque histoire, au gré d’une pause-café ou avant de me coucher. J’en ai relu certaines, pour les décortiquer ou m’en imprégner.

Un très joli moment de lecture, riche en émotions.”

***

Marie-Caroline: “Avec Parcours d’une vie, Odile Jacquemet nous raconte sa vie comme elle lui vient avec ses bons et ses mauvais moments. S’y rajoute des histoires sur des sujets graves.

Ça n’est pas linéaire mais on note une progression dans l’état d’esprit de l’autrice. Les thèmes sont universels, invitent à réfléchir, à prendre conscience de soi et des autres. Je m’y suis retrouvée et vous aussi si vous le lisez.
L’auteur est assaillie par un flot de pensées :la vie, la mort, l’amour, la sexualité, les relations familiales, la maternité. Ce que l’on dit, ce que l’on ne dit pas, ce que l’on cache, ce que l’on dévoile. Nous partons d’une femme avec ses principes, ses idées qui au fur et à mesure de son chemin de vie se questionne, se demande comment font les autres, lâche prise et s’intéresse aux autres à travers certaines histoires.
Odile Jacquemet possède une belle plume et ne mâche pas ses mots. Ses textes font ressortir la fragilité de l’être humain, son besoin d’amour, sa quête du bonheur.
J’ai beaucoup aimé : L’arbre et le rosier qui montre bien que l’accord est parfait malgré les épines, il faut parfois accepter les défauts de l’autre.
Janus Pandora qui sur le thème de l’inceste montre bien que murer ses problèmes dans une pièce avec ses souvenirs, revient à tourner en rond, à ruminer. La solution est d’ouvrir les portes, laisser partir et pardonner avec du temps? quand on est prêt.
Prends-moI est un bon texte qui montre que ce qui importe vraiment c’est l’amour quel qu’en soit la forme.
Parcours de vie est un bon recueil même s’il est trop court et je remercie Odile Jacquemet pour ce SP.
***

Jessica Barrial : “C’est avec une très belle écriture, je dirai presque poétique, que cette Auteure vous entraînera dans une pensée intérieure.
Les nouvelles sont très courtes, parfois même que quelques lignes à lire, il y a de jolie jeu de mots qui vous feront réfléchir.
J’ai lu ce petit recueil en très peu de temps.
Je vais être franche je n’ai pas du tout accroché, ce n’est pas mon genre de lecture, mais j’ai quand même beaucoup apprécié cette jolie écriture.
Certaines nouvelles m’ont fait sourire.
Je remercie beaucoup Odile de m’avoir fait découvrir sa plume.
Et je tiens à rappeler aux lecteurs que le point de vue est propre à chacun, nous avons tous nos goûts, et heureusement d’ailleurs sinon la vie serait bien triste.

Je vous conseille donc de lire ce petit recueil et venez m’en parler, j’adorerai pouvoir discuter avec vous sur ce roman.

Bonne lecture !”

***

Helene Caruso : “Regroupés dans un recueil : une phrase, un texte court, une pensée. J’ai beaucoup apprécié ma lecture.
Les sujets évoqués sont multiples : le rejet, la confiance en soi, en les autres, les différences, les commérages, le temps qui passe, la jalousie…
Ce que j’ai grandement apprécié, c’est que n’importe qui peut s’identifier au texte lu. Il est suffisamment généraliste pour que quiconque puisse y trouver un détail, un mot, une situation que nous pourrions comprendre ou avoir vécu. Les textes sont également cruellement réels et d’actualité.
L’écriture de l’auteure est simple mais précise. Les bons mots sont à leur place et ils rendent la lecture vraiment agréable. J’ai lu ces petites tranches de vies d’une traite et je vous encourage vivement à le découvrir.”

***

Amandine Grana : “Sur la page blanche de mes idées noires pouvaient se lire la trame de mes inco-errances”
Dans ce recueil d’aphorismes et de courtes histoires, l’auteure distille ses pensées à propos de l’amour, de la société, des relations mère-fille…
Il m’est difficile d’émettre un avis sur ce type d’ouvrage dans  lequel je ne vois pas toujours de fil conducteur . Ici c’est le cas, pour moi c’est un recueil sur la Vie, vaste programme. Je n’ai pas trouvé de lien textuel entre les différentes histoires, plutôt un ressenti. L’auteure manie parfaitement l’image littéraire comme l’arbre et son rosier, métaphore du couple.
Parmi les courtes histoires j’ai particulièrement aimé “Janus Pandora”. A travers la métaphore d’une jeune fille qui demolit un mur par contradiction avec sa mère, l’auteure évoque l’inceste et ses conséquences. On ne s’y attend pas, les révélations de l’image nous tombent dessus et à la fin nous restons au milieu des gravas, abasourdis.
A l’instar de cette histoire, le recueil souffle le chaud et le froid. de l’amour délicat nous passons à l’amour torride et de l’amour nous passons à l’inceste puis aux petites déconvenues du quotidien… C’est donc bien la Vie qui mène la danse. Oscillant entre futilité, joie et drame.
Les aphorismes sont très poétiques, j’y ai beaucoup apprécié les jeux sur les sonorités.
En résumé ce recueil a été une belle découverte, j’ai aimé le style très imagé de l’auteure. Toutefois le manque de fil conducteur, de lien évident entre les histoires me laisse avec une sensation d’inachevé, l’impression d’être peut-être parfois passée un peu à côté. Je pense que c’est un ouvrage à relire dans le temps.”

***

Joëlle Verbrugge : “L’ouvrage, très mince, se lit agréablement. Il s’agit de petits textes où l’on retrouve certes certains personnages d’un texte à l’autre, mais sans suite continue. On pourrait parler “d’instantanés” ou de “fragments” de vie. J’ai bien aimé le style, et la rythmique de l’écriture.
L’auteure nous donne ainsi accès à ses réflexions, soit sur ces tranches de vie(s), soit, parfois, sur des thèmes plus larges, au rythme de phrases courtes qui donnent à réfléchir (“Que faut-il pour éclairer le monde ? Le plonger dans le noir complet.”). Une découverte intéressante, donc.”

***

Navol : “Premièrement, je dois dire que j’ai été surprise par la structure du livre, ce n’est pas des chapitres dedans mais des paragraphes qui parlent de plusieurs choses. Ils peuvent être très court, genre quelques mots ou ils peuvent être longs. La structure du livre est originale mais surprenante, j’ai eu du mal à m’y faire.
Deuxièmement, chaque paragraphe ou texte parlent de choses différentes et variées. Après, j’ai trouvé le livre sympa et agréable à lire, cela change des romans conventionnels. On découvre toutes sortes de personnages, c’est vraiment bien. Après il faut passer par-dessus la structure du livre pour pouvoir s’évader avec les petites histoires, elles sont sympas et simples, vraiment on ne se prend pas la tête avec ce livre, il m’a permis de me détendre en le lisant.
Troisièmement, l’écriture est fluide et simple, du coup cela permet une lecture parfaite et sans accro. Bien sûr il se lit rapidement mais il vaut le détour si vous voulez passer un bon moment, en tout cas pour moi cela a été le cas. Après je ne peux pas vous en dire beaucoup sur le livre de peur de vous révéler les histoires, il ne fait que 70 pages donc très rapide à lire mais il est agréable. En tout cas j’ai passé un bon moment.”

***