Comment faire son deuil amoureux : Nude therapy

Comment faire son deuil amoureux, mais pas que ! au travers du livre de Chloé Julia : Nude Therapy. Tout mettre en place pour revenir à l’essentiel et au beau alors qu’on est paumé, à ramasser à la petite cuillère et que tout le monde autour de vous, semble vous avoir lâché…

Comment faire son deuil amoureux

Comment faire son deuil amoureux mais aussi comment faire son deuil tout court, parce que la perte définitive (perte brutale à laquelle on ne s’attendait pas) d’une personne qui nous est chère est toujours lourde de sens dans notre quête de nous-même et du bonheur.

Présentation de l’auteur :

Chloé Julia est infirmière. Elle travaille auprès de patients atteints de cancers. L’écriture fait partie d’elle depuis toujours, plus jeune elle imaginait déjà des histoires.

Aujourd’hui, de son contact avec ses patients, elle met des mots sur leurs histoires et ce que cela lui inspire. Elle se qualifie d’auteur feel-good, d’ailleurs son livre, Nude Therapy, en est la parfaite illustration.

Comment faire son deuil amoureux, résumé du livre Nude Therapy

Gabrielle est une trentenaire enfermée dans une mélancolie profonde depuis que son mari a disparu mystérieusement deux ans auparavant. Au fil des mois elle a perdu son poste d’ingénieur, sa maison bourgeoise toulousaine et une grande partie de son entourage car les recherches qu’elle entreprend pour retrouver son époux l’obsèdent.

Sa situation semble insoluble jusqu’au jour où, au début du mois de juin, elle reçoit l’appel d’un médecin de l’hôpital de Bordeaux qui lui annonce que son mari Alexandre vient de mourir. Incrédule face à cette annonce à laquelle elle ne croit pas, elle se rend néanmoins dans le service de soin et y découvre que l’homme qu’elle recherche depuis deux ans vient de s’éteindre après une longue bataille contre une leucémie.

Plongée dans le doute, l’incompréhension et une immense tristesse, elle se laisse guider par une femme du nom de Marie-Jeanne qui dit avoir accompagné le défunt durant ses derniers mois de vie. Cette dernière amène Gabrielle dans le lieu de résidence qu’a occupé son mari durant ces deux dernières années : un bungalow dans un centre naturiste qui borde l’océan du village de Vendays Montalivet.

Extrait

– Tu penses que l’on est obligé de pardonner pour guérir ? je le questionne en chuchotant.

– Je ne sais pas, soupire-t-il. Je n’ai pas réponse à tout Gabrielle. Je ne peux que partager mes expériences et te raconter ce que j’ai appris de mes erreurs.

Je pense que chacun a besoin de temps pour réfléchir et faire son petit bout de chemin. J’ai encore l’espoir de croire que l’humain est fondamentalement bon. Bien sûr, on croisera dans notre vie quelques spécimens profondément cons (je pense qu’il est important de savoir poser des mots justes et précis sur certaines situations). Mais en général, les gens agissent dans le but de trouver leur propre forme de bien-être, sans chercher à faire de mal autour d’eux. Parfois je pense qu’il faut savoir accepter que les personnes que l’on aime empruntent une voie dont nous ne faisons pas partie.Ils ont besoin de s’épanouir et dans certains cas, ce bonheur est accessible par un chemin différent du nôtre. C’est la vie.

Chaque jour j’apprends à aller au-delà de mes propres ressentiments pour me réjouir de l’épanouissement des gens que j’aime.

Comment faire son deuil amoureux

(crédit photo : dimitrisvetsikas1969)

1) Approche subjective de Nude Therapy et de comment faire son deuil amoureux

Parfois on découvre un auteur et son (ou ses !) ouvrage au détour d’un réseau social, alors qu’à la base on ne cherchait rien du tout. Pour les uns c’est le hasard, pour d’autres c’est une synchronicité, pour d’autres encore, c’est juste la vie et ses surprises !

Je suis donc tombée sur Chloé Julia par le biais de mon compte instagram. Elle s’est abonnée à mon profil et curieuse comme je suis, j’ai été voir le sien. C’est là que j’ai découvert son ouvrage, Nude Therapy.

L’incohérence d’une mode, celle des titres en anglais pour des ouvrages adressés aux français

Ma première impression à cette découverte : “Quelle plaie ! Encore une adepte des anglicismes ! Elle ne pouvait pas trouver un autre titre pour son livre ?” Oui, je râlais ferme.

Je ne vous le cache pas, j’ai du mal avec cette mode de mettre partout des titres anglais sur des livres en français. Je sais que c’est très tendance. N’empêche, je trouve ça complètement incohérent. Sans parler du fait que ça en dit long sur la déperdition de notre langue française, le tout consciemment ou inconsciemment organisé par les auteurs eux-mêmes…

Mais bon ! J’ai d’emblée supposé que son livre ciblait un public adorant les titres de ce genre, un public d’une certaine catégorie d’âge (jeunes adultes) dont je ne faisais évidemment pas partie. J’ai malgré tout creusé un peu plus loin et j’ai été prendre connaissance du résumé de Nude therapy.

Et là, la curiosité a été la plus forte. J’ai mis de côté ce titre qui me déplaisait fortement et j’ai acheté l’ouvrage.

Un roman très dans l’air du temps, un roman feel-good

Nude therapy est donc le quatrième roman du genre feel-good book (toujours et encore les mêmes anglicismes, et, oui, je me répète) que je lis, après Dis-moi pourquoi de Ninon Amey, Starling (même travers, selon moi, au niveau du titre en anglais) de Mélanie Taquet et,  La première fois qu’on m’a embrassé je suis morte de Colleen Oakley (un auteur qui vit aux Etats-Unis, qui est visiblement américaine et pour qui, la traduction du livre respecte la langue française !! Merci ; cherchez l’erreur avec cette mode française de mettre des titres en anglais pour un public français…)

J’en parlais déjà dans un précédent article, de ce besoin très actuel de roman qui se terminent bien, de romans proches du développement personnel, tellement le public, les gens ont besoin de se retrouver, paumés qu’ils sont. Un besoin immense de réconfort, voilà ce qui est recherché par beaucoup de personnes, en ce XXIe siècle.

Comment faire son deuil amoureux et tout travail de deuil en général

Chloé Julia nous présente un ouvrage plutôt bien ficelé où se côtoient la perte de l’autre, la perte des repères, la perte du confort matériel (pour des personnes nageant habituellement dans l’aisance la plus totale) et, la mort d’un être aimé.

Comme bien souvent, et comme le dit l’adage : un malheur n’arrive jamais seul.

Il y a là un côté assez fatidique qui en même temps reflète assez bien l’état d’esprit d’une personne qui se perd, ici Gabrielle. Une personne qui se noie et ne sait plus comment relever la tête pour respirer et goûter à nouveau au bonheur. En fait, elle s’étouffe toute seule et doit donc désapprendre pour mieux réapprendre qui elle est vraiment, et ce qui lui convient, pour savourer à nouveau le merveilleux de l’existence, de la vie. Merveilleux qu’elle fuit depuis deux ans, depuis la disparition brutale de son mari, Alexandre.

Un sujet difficile dans une ambiance légère, pour se dépasser et se reconstruire

De nombreux personnages jalonnent ce roman et, par leur présence, leur façon d’être, leurs histoires personnelles, permettent une légèreté qui tire le lecteur, la lectrice, vers le haut. 

Tels des petits ballons gonflés à l’hélium, nous pouvons survoler ce drame de la vie avec beaucoup plus de facilité, en tout cas c’est ainsi que j’ai ressenti la chose. C’est donc un beau cadeau que nous a fait là l’auteur, Chloé Julia. Merci à elle pour ce choix, pour cette approche.

En conclusion, j’ai passé un très agréable moment de lecture. Le livre se lit très rapidement, de façon fluide. Je me suis laissée embarquer dans cette histoire (malgré ce titre si tristement loin de la langue française, et là, non, je refuse de faire mon deuil du français !), tout en me demandant comment je réagirai si je me retrouvai comme Gabrielle, dans un camp de naturistes… Je n’y répondrais pas ici, ce n’est pas le sujet, mais j’ai bien aimé la façon dont tout cela a été traité. Donc oui, un sympathique moment de lecture.

2) Approche objective de ce roman sur comment faire son deuil amoureux

Des personnages attachants

Deux couples de retraités hors pair. J’ai adoré la petite grand-mère avec qui Gabrielle part tous les matins pour faire son marché. Des comme ça, on n’en rencontre pas à tous les coins de rues ! Et ça fait un bien fou d’en croiser.

Oui, les différences de générations sont très bénéfiques pour voir la vie sous différents angles. Les plus anciens ont ce don (enfin souvent) d’aplanir les événements les plus douloureux, forts qu’ils sont de leur expérience de vie.

Des personnages qui se cherchent et se trouvent, dans tous les sens du terme, c’est à dire à la fois se cherchent entre eux et se cherchent au fond d’eux-mêmes.

Des histoires dans l’histoire

Comme les personnages sont nombreux, nous avons le loisir de découvrir au fur et à mesure les histoires de chacun des personnages. Ou tout du moins de plusieurs d’entre eux. Cela donne un peu plus matière à réflexion tout en se divertissant.

L’amour se trouve partout, il est en soi et autour de soi

Ce roman démarre sur une note d’amour perdu, et donc oui, comment faire son deuil amoureux !!? Pour continuer sur un deuil face à la mort de l’être aimé, mais aussi face à la mort de celle que l’héroïne du livre a été, pour faire naître la nouvelle Gabrielle.

L’amitié est également un élément important dans ce roman, pour ne pas dire primordial dans de nombreuses scènes. C’est l’amour de plusieurs personnes pour Alexandre, le mari de Gabrielle, cet homme mort trop vite d’une leucémie. Ils ont tous fait une promesse à Alexandre et ils vont tous faire le nécessaire pour respecter la promesse faite à un ami.

Pour conclure, la fin est une fin ouverte qui permet de se projeter en fonction du tempérament de chacun, de la perception des choses de chacun !

Merci, Chloé Julia, pour cette belle découverte, j’ai littéralement dévoré ce livre. 

Comment faire son deuil amoureux

Pour lire ce roman sur comment faire son deuil amoureux, cette histoire d’amour, de recherche du bonheur et de liberté, vue par Chloé Julia, pour l’avoir dans ma bibliothèque, je clique ici : Nude Therapy

Odile

  • 45
    Partages
  • 45
    Partages